Mélancolie

Amour

Fil des billets

C'est un honneur

La première chose qui me vient à l'esprit lorsque je repense à ce jour, c'est le bruit strident et incessant de l'aiguille et la migraine qui en a résulté. Je suis le premier à avouer que c'est nul...

Puis, vient un sentiment de profonde fierté face au privilège qu'Elle m'a accordé ce jour là, en tenant à m'associer à cet évènement.
Elle aurait pu trouver inutile de me demander de l'accompagner sachant que je devais forcement poser un jour de congés, Ou me dire qu'elle aimerait bien que je sois là, mais ... tant pis...

Je n'aurais pas aimé qu'elle fasse cela, d'autant plus que je regrette de n'avoir pu être là pour le premier.
Je sais et ressent tout ce que peux signifier le tatouage pour elle et l'importance qu'elle y attache.
Voilà pourquoi je me sens si honoré.

Depuis, lorsque je vois cette épaule, je me rappelle encore plus l'importance et l'attachement que nous avons l'un pour l'autre.




Rien a voir, mais allez voir ce court-métrage chez fubiz.

Ma bien plus qu'aimée

Ce qui va suivre va peut-être paraître "cliché", mais ces quelques jours passés avec toi, il y a un mois, ont été les meilleurs de ma vie et nous ont prouvé que je réussirai à tenir cette promesse que je t'ai faite.

Je n'ai jamais rencontré quelqu'un avec qui je me sente aussi bien, avec qui je peux discuter autant sans m'ennuyer une seule seconde, qui m'intéresse autant, quelqu'un d'aussi magnifique que toi.
Et malgré la distance qui nous sépare, qui nous empêche de nous voir aussi souvent qu'on le désirerait, je te remercie de me rendre aussi heureux.

Grâce à toi, mes ailes ont repoussées,
encore plus grandes et plus belles que ce que je n'aurais pu imaginer.

Je n'aurais jamais cru pouvoir être un jour avec quelqu'un capable d'aimer autant que je peux aimer, quelqu'un qui se sente aussi dépendante de moi que moi d'elle, quelqu'un avec qui je serais autant en phase.
Pour toi, je balayerai tous les obstacles afin que tu puisses être heureuse comme tu m’as rendu heureux, et rien ni personne ne pourra m’en empêcher.

Je serai ton guerrier.

Tu es tout ce que j'ai toujours recherché, tout ce que j'ai toujours rêvé, et bien plus encore.
Une histoire d'amour entre une étoile et une pilule
Je t'aime plus que tout (l)



PS : Je suis super content que tu ai gagné le concours Suicidal.

Ca cache quelque chose

Hier, alors que je discutais avec cecileb, on a dévié un peu en remarquant un truc suspect.
En effet, on a percuté à propos du fait que la semaine dernière, saddict était allé sur Lyon sans prévenir personne, juste pour voir miss Black Eyed, et cette semaine, on apprend que cette dernière "aime beaucoup Amiens", lieu où réside comme par hasard saddict.

En ajoutant de curieux commentaires sur différents sites, voire certaines photos, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je dis qu'il y a anguille sous roche.
:p

You are so beautiful
You and me
Luv you

Je refuse que ce soit toi

J'ai déjà dit que j'avais peur d'être amoureux. J'en suis venu à penser que l'une des pires choses qui puissent m'arriver, c'est de retomber amoureux. Pourtant, j'en ai envie...
En réalité, ce n'est pas de tomber amoureux qui me fait peur, c'est de connaître une nouvelle fois une relation où l'un est raide dingue et l'autre n'a qu'une légère affection.
Et coeur d'artichaut oblige, vous devinez quel rôle je suis le plus susceptible de tenir.
Alors je me force à ne pas tomber amoureux tant que j'ai des doutes, tant que j'ai l'impression que ça se finira mal quoi qu'il arrive. Je refuse qu’on joue de nouveau avec moi. Je me protège comme ça maintenant.
Et tout ça à cause de cette fameuse semaine où j'ai souffert. En y repensant, je me demande comment j'ai pu y survivre tellement j'avais mal, tellement j'étais mal. Je me demande comment je ne me suis pas détruit, comment j'ai préféré me cacher chez moi pour hurler ma peine, ma haine, ma souffrance, ma rancoeur plutôt que d'utiliser mes amis comme punching ball. Ce fut la pire semaine de ma vie, rien n'allait. J'étais seul à déambuler, faisant mon possible pour m'occuper l'esprit, je ne voulais voir personne. Je me souviens comment me coeur me faisait mal, de cette douleur physique. Une semaine avec un rythme cardiaque particulièrement inquiétant, une semaine sans quasiment dormir à cause de ses incessantes vibrations, une semaine durant laquelle chaque battement m'empêcher de l'oublier.
En repensant à l'état où je m'étais mis, je me demande comment j'ai réussi à me désintoxiquer d'Elle. Comment j'ai fait pour ne plus rien ressentir quand je la vois maintenant, excepté un profond respect et une grande sympathie, mais aussi une énorme rancoeur, non pas vis-à-vis d'elle, mais vis-à-vis de cette chose qu'on a appelé "notre couple", cette histoire qui n’avait jamais vraiment marché, une succession d’engueulades et de désillusions.
Cette relation a laissé un trou béant en moi, un cynisme et un pessimisme encore plus prononcé.
La plaie s’est refermée mais j’attend avec impatience celle qui pourra effacer cette cicatrice, ce dernier stigmate, celle qui m’enlèvera cette envie de vomir des que je vois un couple, celle qui aidera mes ailes à repousser, encore plus grande…
On n’a tous connu LA relation qui nous a marqué à vie, mais je refuse que ce soit celle là pour moi. J’ai décidé aujourd’hui d’arrêter de t’appeler Elle car cette histoire ne le mérite pas. Tu es peut-être la fille qui m’aura le plus marqué pour le moment (pas forcement dans le bon sens), mais je sais que tu ne seras rien comparé à la prochaine.
Maintenant, tu n’es plus Elle, tu n'es pas l'Autre, tu n’es qu’Une.

Y'a des petits trucs qui font des trucs

Tout à l'heure, en rangeant ma chambre, je suis retombé sur des objets qui étaient restés là où je les avais posés, parmi un bordel d'autres objets.
un paquet de clopes avec des petits <3 et un "Je t'...", un pin's, un sifflet rouge, un article de journal, un tatouage Malabar, un emplacement de T-shirt Miage People vide, un #&%%**¨@ de billet de train.

Des objets anodins,
sans importance pour la plupart du monde,
mais qui me rappellent de vieux souvenirs,
des flashs d'une vie passée,
une existence qui n'est pas la mienne,
comme les restes d'un rêve,
une histoire qui n'a jamais existé.

J'ai maintenant l'impression d'avoir repris ma vie habituelle, un peu à contrecœur, même si elle est totalement différente cette année.

Et au final, ma chambre est à peine plus rangée.
Ces objets resteront à leur place pendant un moment j'imagine...

- page 1 de 3

-->