Introspection

Humeurs du moment

Fil des billets

CP

Premières vraies wacances (c'est-à-dire sans avoir à taper du rapport ou à déménager) depuis bien longtemps ...

Une courte semaine, mais qui m'a fait oublié le travail. Une coupure qui fait du bien.

Prendre le temps de ne rien faire, en profiter pour passer quelques jours chez les parents, tester le nouveau jouet de mon père et surtout de la compatibilité avec l'objectif macro de son ancien argentique (pester, au passage, contre les abeilles parce qu'elles ne veulent pas garder la pose). En profiter pour répéter quarante fois que je considère que c'est du gâchis d'acheter un reflex si c'est pour n'utiliser que le mode automatique (dans ce cas là, un compact suffit et sera plus pratique vu la différence d'encombrement).
Malheureusement, je n'ai pas pris le temps d'aller à la plage (c'est con, surtout lorsque cette dernière est à 500 mètre). J'aurais surement aimé y aller avec Elle.


Et puis, une courte halte à Lille, pour autre chose qu'un changement de train, où j'ai eut la confirmation que là haut, la chaleur est moins supportable (comme quoi, lorsque je dis que dans le Nord, on a un climat tropical, je ne suis pas si loin de la réalité) et que ma connaissance de la ville est encore supérieure à celle que j'ai de Lyon (ou comment trouver un magasin de jouet en moins de 15 minutes avec valise à trainer, puis déterminer où se trouve la station de la ligne 2 la plus proche).
Ressentir une légère hésitation en voyant mon ancien bureau à travers la vitre du métro, une envie d'aller voir les anciens collègues, faire un coucou, prendre et donner des nouvelles mais, malheureusement, pas le temps.
Je dois rejoindre deux de mes plus vieux amis que j'ai réussi à garder, malgré mes incessants déménagements, voir comment leur vie se construit, comment leurs projets se concrétisent. Se retrouver comme "au bon vieux temps", excepté que tout a changé ;)

Voix

Je l'ai déjà dit, je n'aime pas ma voix.


J'étais encore en train de me dire ça lorsque je me suis posé la question suivante : "Quelle voix aimerais-je avoir?" et je me suis donc cité à moi-même des personnes plus ou moins connues : Julien Boisselier (depuis On va s'aimer, bien que ce ne soit pas son meilleur film) et Frédéric Volovitch.

D'où ce post : Et vous, de qui aimeriez avoir la voix?

Au passage, je remercie tout ceux (particuliérement éate) qui se sont fait chier à essayer de trouver ce que disait R2D2 en comparant les différents sons produits par le traducteur, mais j'avais prévenu que, ne sachant pas dessiner de mes propres mains, ça m'arrange (pis, sincèrement, avec le recul je crois que c'était impossible à trouver).
Et pour diverses raison, je ne donnerais pas la réponse, juste une indication supplémentaires pour éviter de frustrer ceux qui le sont déjà : le premier mot était mon prénom (que la plupart ne connaisse pas :p ).

Je m'excuse aussi car j'étais persuadé que personne ne chercherait.

MusiCat

Courbatures

Merci Ikea de faire la livraison à domicile, ce qui, il le faut dire, est bien pratique lorsqu'on n'a pas de voiture, que les paquets sont trop lourds, trop nombreux ou trop encombrants pour pouvoir les ramener en tram' et qu'on a personne pour filer un coup de main pour porter.

Par contre, pas de "merci Ikea de faire la livraison à domicile" lorsqu'on apprend après avoir acheté 150 kg de meubles qu'il s'agit en réalité d'une livraison sur le trotoire; ce qui n'est pas trop génant si le trotoire en question n'est pas à une bonne cinquantaine de mètre de l'entrée de l'immeuble et qu'il est impossible d'y acceder autrement qu'à pied.

Et croyez-moi, porter un canapé de 2 mètres de large pour 30 kg, tout seul et sur cinquante mètres, c'est vraiment pas évident.

De plus, une chose particulièrement stupide lorsqu'on a les muscles légérement fatigué, c'est d'y retourner le soir même acheter des bricoles (de quoi remplir entierement le gros sac bleu) et un meuble de 15kg à porter à bout de bras, parce que j'ai quand même mis 45 minutes entre la station de tram' et chez moi.

Mais ça veux dire aussi que je peux enfin faire ma pendaison de crémaillère, disons mi-février (d'ailleurs, s'il y a des Lyonnais(es) qui seraient intéressé(e)s de passer faire un petit coucou, ça serait avec plaisir, suffit juste de m'envoyer un mail).

31 décembre 2007

S'offre à moi deux possibilités :
  • ou bien je retourne dans mon Nord natal rejoindre un groupe d'amis au choix (ce qui me reviendrais à 150€ environ)
  • ou bien je reste à Lyon, sans rien pouvoir faire et je m'achète un canapé

WiFi, mon ennemi

Le WiFi, ça beau être génial, super pratique et tout, c'est vraiment le bordel à installer. J'ai même réussi à foutre en l'air IE6 (je rappelle que j'utilise IE 6, j'aime IE 6, je déteste IE 7 et je trouve que FF met trop de temps à se lancer)...

Pour le moment, je laisse tomber, tant pis pour la Livebox au milieu du salon avec un cable qui le traverse. Ca me fait penser qu'il est bien vide, heureusement, je viens d'avoir ma paie -> je vais pouvoir recommencer à trainer à Ikea.

Sinon, ça fait bizarre de recupèrer le net au bout de tellement de temps. Je pensais que j'allais passer mon temps sur Internet mais au final, je ne sais pas trop quoi faire et je manque de motivation devant mes 100 mails en attente de lecture et mes 350 deviations sur DA.

Je suis impatient que mes vieilles habitudes reviennent comme l'envie de photoshoper ou de faire quelque modifs ici...

- page 1 de 4

-->